Accueil/Home

 Quand je tire, c’est pour tuer (1968)

(Un buco in fronte)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisateur : Giuseppe Vari

 

Fiche technique: ici

 

CASTING

 

Dragomir Bojanic

Billy Blood, l’étranger

Claudio Undari

Général Munguya

Rosy Zichel

Adelita

Corinne Fontaine

Placida

Jhon Bryan

Miguel

Giuseppe Castellano

Le moine à barbe rousse

Bruno Cattaneo

Murienda

Luigi Marturano

Garrincha

 

 

 

SYNOPSIS

 

 

 Dans la Sierra Paolo, il y a un trésor caché et pour le trouver, il faut rassembler trois cartes à jouer sur lesquelles une carte est dessinée, chacune appartenant à trois personnes différentes : l'une est en possession du déserteur Munguja, la seconde est dans les mains du bandit Murienda, la troisième est détenue par Garrincha, un autre hors-la-loi. Murienda, apprenant que Munguja et sa bande sont à ses trousses pour lui arracher sa carte, demande de l'aide au tireur Billy Blood et lui donne rendez-vous au couvent de San Juan. Malheureusement Murienda est tué avant d'arriver à San Juan où les frères l'enterrent. Dans la nuit, quatre des hommes de Munguja exhument le corps de Murienda et trouvent la carte sur lui, mais Blood intervient, élimine les bandits puis oblige le reste de la bande à le conduire à Los Cerritos, l'antre de Munguja. Ici, le pistolero parvient également à mettre la main sur la deuxième carte, mais le hors-la-loi le poursuit et le capture. Ayant réussi à s'échapper, Blood avec l'aide de deux filles mexicaines atteint le couvent de San Juan, et découvre que Munguja et ses hommes ont tué tous les frères et trouvé le trésor. Blood confronte les bandits et les tue, se retrouvant finalement seul avec Munguja qui pourrait facilement avoir raison si Garrincha n'apparaissait pas soudainement, suivant toute l'histoire dans l'ombre.