Accueil/Home

Shohei Imamura

(1926-2006)

Nusumareta Yokujo (1958)

Nishi Ginza Ekimae (1958)

Hateshinaki Yokubo (1958)

Nianchan (1959)

Buta to Gunkan (Filles et gangsters ou Cochons et cuirassés) (1951)

Nippon Konchuki (La femme insecte) (1963) [sortie Paris en 1972]

Akai Satsui (Désir meurtrier) (1964) [sortie Paris en 1989]

Jinruigaku Nyumon (Le Pornographe) (1966)

Ningen Johatsu (L'évaporation de l'homme) (1967) [sortie Paris en 2002]

Kamigami no Fukaki Yokubo ou Kuragejima (Le profond désir des dieux) (1968) [sortie Paris en 1990]

Nippon Sengoshi – Madamu onboro no Seikatsu (Histoire du Japon racontée par une hôtesse de bar) (1970) [sortie Paris en 1987]

Mikikanhei o Otte (En suivant ces soldats qui ne sont pas revenus) (1971) [doc. en 2 parties : La Malaisie et La Thaïlande] [sortie Paris en 2011]

Bubuan no Kaizoku – Les pirates de Bubuan (1972) [doc]

Muhomatsu kokyo e kaeru – La brute revient au pays natal (1973) [doc] [sortie Paris en 2011]

Zoku Mikikanhei o Otte - A la recherche des soldats perdus (1975) [doc]

Karayuki-san (Karayuki-san – Ces dames qui vont au loin) (1975) [doc] [sortie Paris en 2011]

Fukushu Suruwa Wareniari (La vengeance est à moi ou La vengeance qui est mienne) (1979) [sortie Paris en 1982]

Eijanaika (id.) (1981)

Narayama Bushiko (La ballade de Narayama) (1983) …Palme d'or à Cannes

Zegen (Zegen, le seigneur des bordels) (1987)

Kuroi Ame (Pluie noire) (1989)

Unagi (L'Anguille) (1997) ...Palme d'or à Cannes

Kanzo Sensei (id.) (1998)

Akai Hashi no Shita no Nurui Mizu (De l'eau tiède sous un pont rouge) (2001)