Accueil/Home

Ah ! Dieu que la guerre est jolie (1969)

(Oh ! What a Lovely War)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ah_Dieu

 

Réalisateur : Richard Attenborough

 

Fiche technique: ici

 

CASTING

 

Corin Redgrave

Bertie Smith

Maurice Roëves

George Smith

Wendy Allnutt

Flo Smith

Colin Farrell

Harry Smith

John Rae

Grand-père Smith

Paul Shelley

Jack Smith

Kim Smith

Dickie Smith

Angela Thorne

Betty Smith

Mary Wimbush

Mary Smith

Pia Colombo

La chanteuse

Paul Daneman

Le Tsar Nicolas II

Pamela Abbott

La Tsarine

Laurence Olivier

Sir John French

Isabel Dean

L’épouse de Sir John French

Christian Doermer

Fritz

Meriel Forbes

Lady Grey

Ian Holm

Président Poincaré

Stella Courtney

Mme Poincaré

Guy Middleton

Général William Robertson

Juliet Mills

Une infirmière

Nanette Newman

Une infirmière

Cecil Parker

Sir John

Natasha Parry

L’épouse de Sir William Robertson

Penelope Allen

Une choriste

Jane Seymour

Une choriste

Michael Bates

Un caporal lancier

Michael Redgrave

Général Henry Wilson

Cecilia Darby

L’épouse de Sir Henry Wilson

Edward Fox

Un aide de camp

Peter Gilmore

Soldat Burgess

Ben Howard

Soldat Garbett

John Owens

Seamus Moore

Marianne Stone

Une meunière

Dirk Bogarde

Stephen

Phyllis Calvert

Lady Haig

Jean-Pierre Cassel

Le colonel français

John Clements

Général Von Moltke

Ruth Gower

L’épouse de Von Moltke

John Gielgud

Comte Leopold von Berchtold

Kathleen Helm

L’épouse de von Berchtold

Jack Hawkins

Empereur Franz Josef

Kenneth More

Le Kaiser Guillaume II

Elizabeth Craven

L’épouse du Kaiser

Vanessa Redgrave

Sylvia Pankhurst

Ralph Richardson

Sir Edward Grey

Maggie Smith

Une star de music hall

Susannah York

Eleanor

John Mills

Sir Douglas Haig

Frank Forsyth

Woodrow Wilson

John Gabriel

Nikolai Lenin

Ruth Kettlewell

La Duchesse Sophie

Wensley Pithey

L’Archiduc Franz Ferdinand

Robert Flemyng

Major Mallory

 

 

 

SYNOPSIS

 

 Lors de la première guerre mondiale, les principaux dirigeants politiques s’affrontent dans un ballet d’opérette. L’assassinat de Sarajevo en théâtre de Guignol, l’invasion de la Belgique en tours de carrousel. Puis c’est la guerre des tranchées, la vie à l’arrière, la fraternisation de Noël, l’arrivée des blessés dans une grande gare londonienne, le théâtre aux armées et les grands cimetières militaires... le tout en danses et chansons.