Accueil/Home

 Caligula, la véritable histoire (1982)

(Caligola : la storia mai raccontata)

 

 

 

c1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

caligula

 

Réalisateur : Joe D’Amato

 

Fiche technique: ici

 

CASTING

 

David Brandon

Caligula

Laura Gemser

Miriam

Luciano Bartoli

Messala

Charles Borromel

Petreio

Fabiola Toledo

Livia

Sasha D’Arc

Ulmar

Alessandro Freyberger

Ezio

Larry Dolgin

Cornelius

Gabriele Tinti

Marcellus Agrippa

John Alin

Tullio Gallio

Ulla Luna

Clizia

Michele Soavi

Domitius

Nadine Roussial

Lavinia

Mark Shannon

Marius

 

 

 

SYNOPSIS

 

 

 Le film commence par l'attentat à la vie de Caligula par le jeune poète Domitius.

Malheureusement, le poignard du jeune homme est sorti comme son stylo. Échoué en tant que poète et en tant que meurtrier, la langue de Domitius est arrachée et ses tendons coupés. Caligula rencontre la jeune Livia, vraisemblablement chrétienne, la viole, provoque sa mort et fait tuer le petit ami de Livia, le fils d'un consul romain. Les chrétiens sont accusés du crime et Messala, un ami de Caligula, est chargé d'en arrêter quelques-uns et de les crucifier. Miriam, nourrice de Livia et prêtresse d'un dieu égyptien, sachant que le coupable de la mort de Livia est Caligula, jure de la venger en sacrifiant sa virginité à son dieu. Pendant ce temps, les folies de Caligula continuent. Il se charge de construire une ville-palais très riche et de voler de l'argent aux grandes figures de l'Empire, les invitant à une orgie grandiose, où ils auront à leur disposition toutes les plus belles filles et même les Vestales. Pendant ce temps Miriam, favorisée par l'herculéen Ulmar, garde du corps de Caligula, parvient à entrer dans les faveurs de l'Empereur, devient sa femme et est couronnée impératrice. Parmi les bijoux que Caligula a reçus en cadeau, Miriam trouve le collier de Livia. Sa soif de vengeance est ravivée ; mais Caligula, dans une nuit d'horrible tragédie, où tous les morts dont il est coupable paraissent menaçants, tue Miriam. Puis, comme par miracle, il revient à la raison ; il veut que toutes les statues soient détruites, que le dessein du palais grandiose de la ville ne soit pas réalisé, car à partir de ce moment un dieu est mort et un homme est né.