Accueil/Home

Ça n’arrive qu’à moi (1984)

 

 

 

c1

 

c2

 

c3

 

c4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ca_narrive

 

Réalisateur : Francis Perrin

 

Fiche technique: ici

 

CASTING

 

Francis Perrin

François Pépin

Véronique Genest

Prudence

François Perrot

Batala

Roland Blanche

Le facteur

Tony Librizzi

Un acolyte

Eloïse Beaune

L’hôtesse

Maurice Jacquemont

Le curé

Claudine Delvaux

La patronne du bistrot

Hans Meyer

Le responsable station Malabar

Frédéric Mestre

Jimmy

Christiane Minazzoli

Mme Guilledou

Bernard Blier

M. Guilledou

Jean Amos

Le réceptionniste

 

 

 

SYNOPSIS

 

 

 François Pépin est un journaliste à qui la chance n'a jamais souri. Et même quand il s'assure d'un scoop en interrogeant Prudence Guilledou, la fille d'un grand patron de presse, dans le commissariat de police où elle passe la nuit de Noël à la suite de quelques écarts au volant, c'est encore raté: Guilledou le père vient de racheter son journal. Ça ne fait rien; Prudence, il en est sûr, va devenir son porte-bonheur. Prudence n'a pas oublié le petit journaliste. Elle le fait connaître dans la famille Guilledou et, comme il se fait remarquer du père en lui sauvant la vie, on lui donne une mission de confiance. Guilledou est victime de maîtres-chanteurs; François va partir avec Prudence porter une grosse somme à ces bandits. Prudence, qui occupe son temps en pilotant dans des rallyes automobiles, n'est pas femme à se laisser faire. Elle a même remplacé par une bombe les billets contenus dans une valise qu'ils déposent en pleine montagne à un endroit convenu avant de se cacher pour la surveiller. Un facteur en vélo s'en empare; François et Prudence le suivent. Et les poursuites commencent. Comme les deux jeunes gens ont repris la valise afin d'éviter l'explosion dans un bar, le facteur et son acolyte les repèrent. François et Prudence finissent par se faire prendre et aboutissent devant le chef, un nommé Batala, filou notoire. Mais ils réussissent à s'enfuir et la poursuite reprend. Course à pied, télébenne, avalanche, deltaplane, réception mondaine, tout s'enchaîne dans une folle équipée jusqu'à ce que Batala et ses sbires se retrouvent face à Guilledou arrivé en hélicoptère avec des hommes armés. Ils se reconnaissent alors: ils ont été ensemble sur les mêmes bancs d'école. François et Prudence, eux, espèrent bien être enfin tranquilles ensemble, et pour la vie.